vendredi 3 juin 2022

UNE VISITE DU CHATEAU DE SAINT JEAN DE BEAUREGARD ET DE SON POTAGER FLEURI EN MAI.

 Un dimanche ordinaire, c'est le grand calme dans le domaine. Quel contraste avec l'animation des grands événements régulièrement organisés ici: fête des plantes, fête de l'artisanat ... qui attirent des foules!

Le château a été construit en 1612 pour François Dupoux, conseiller du roi Louis XIII en remplacement des ruines du château de Montfaucon. Le site change de nom: Montfaucon (qui évoque un sinistre gibet parisien) est remplacé par Beauregard - référence à la vaste vue qui se déploie surles bois et la campagne depuis les fenêtres du château en direction de Montlhéry.
 Certains ajouts à la première construction seront apportés ultérieurement.

Derrière cette superbe grille d'honneur du XVIIe s, se déploie l'ancienne allée d'honneur qui menait au château. Cet accès au domaine a été abandonné au profit d'une nouvelle entrée du côté du village.

Le pigeonnier du XIII e siècle serait le plus grand d'Ile de France. Haut de 13 m, il comporte 4500 boulins (cavités abritant chacune un couple de pigeons).Le nombre de boulins reflètait l'importance du domaine (2000 ha à l'origine). Les excréments des pigeons servaient d'engrais pour le vaste domaine agricole entourant le château . On consommait aussi les pigeons.

On aperçoit à gauche les belles écuries bien conservées et à droite les communs (en prolongement du château).
Déjà un beau massif floral ici.

En contrebas de la façade orientée vers les bois et la campagne , un petit jardin à la française se déploie. Une orangerie se dissimule aussi plus bas.

Le site comprend aussi une glacière et la chapelle Saint Jean (en plus de la chapelle intégrée dans le château) qui sert d'église au village. Et un vaste parc largement boisé.

LA VISITE DU CHATEAU:

Après François Dupoux , le château connaît différents propriétaires, et en 1879 il est acquis par le comte de Caraman, dont les propriétaires actuels , la famille de Curel, sont les héritiers.
On visite plusieurs pièces du rez- de chaussée : un vestibule, orné par des portraits de la duchesse de Padoue et de sa fille *, un magnifique salon 18e traversant très lumineux, orné de fresques neoclassiques, depuis lequel se déploie la vue vers Montlhéry sur 40 km; une salle à manger 18e, un salon vert du 18e aussi, une bibliothèque du 19e contenant 4000 ouvrages, une salle de billard ou fumoir réservé aux hommes. On découvre des pièces d'ameublement diverses , et des portraits ou documents liés à la famille de Caraman. Les photos ne sont pas autorisées à l'intérieur.

* L'épouse du comte Riquet de Caraman était la fille du 2e duc de Padoue, propriétaire du château de Courson.

A LA DECOUVERTE DU POTAGER FLEURI:

Nous nous dirigeons maintenant vers le potager fleuri, classé jardin remarquable, dont les photos ci-dessous donnent une petite idée au mois de mai.





























Une vue sur le potager: hep, des artichauts!

Tonte écolo de l'herbe du parc...

Coucou!

Et même une famille de bernaches du Canada dont le visiteur trouble la tranquillité.


UN PETIT POINT SUR LA FAMILLE DE CARAMAN :

. En 1879, donc Georges Riquet de Caraman (1845-1931) et son épouse Marie Adèle Henriette née Arrighi de Casanova de Padoue (fille du 2e duc de Padoue, propriétaire du château de Courson) achètent le domaine de Saint-Jean de Beauregard.
. La famille Riquet de Caraman, d'origine languedocienne, a été anoblie au XVIIe siècle, en 1666. Pierre- Paul Riquet (1609-1680 ) s'était illustré en construisant le canal du midi.

. En 1888, à la mort du 2e duc de Padoue, le comte Georges Riquet de Caraman et son épouse héritent du domaine de Courson.

A ce moment là, cette famille est propriétaire des 2 châteaux (Courson et Saint-Jean de Beauregard).

 Les familles propriétaires actuelles de ces châteaux descendent toutes deux de Georges Riquet de Caraman et son épouse.

. UN PETIT POINT SUR LES DUCS DE PADOUE:

. Le titre de duc de Padoue a été attribué par Napoléon à un de ses cousins corses le général Jean-Toussaint Arrighi de Casanova (1778-1853). 
. En 1844, par mariage, il devient propriétaire du château de Courson. Son fils Ernest, 2e duc de Padoue, hérite de ce château en 1853. Jusqu'à ce que George Riquet de Caraman, époux de la fille d'Ernest, en devienne propriétaire à son tour en 1888.



mardi 31 mai 2022

LES OISEAUX DES ETANGS DE SACLAY: LA ROUSSEROLLE EFFARVATE.

 Aux étangs de Saclay ce 31/5, un joli oiseau qu'on ne voit pas souvent:

LA ROUSSEROLLE EFFARVATE.

Elle aime les roselières des étangs. Elle est parmi nous d'avril à octobre, puis migre en Afrique tropicale.



Cliquer en bas et à droite du cadre pour agrandir la video.





                                      Cliquer en bas et à droite du cadre pour agrandir la video.






dimanche 28 novembre 2021

Lieux magiques en Hurepoix : les berges de l'étang de Cernay à la fin d'un après midi d'automne (Vaux de Cernay).

Voici un lieu qui inspira à la fin du XIXe siècle les peintres de Cernay. Pour en saisir toute la magie , il faut s'y rendre en fin d'après-midi, quand la lumière du soleil déclinant vient enchanter  le feuillage des grands arbres qui le bordent. Et si l'on y va par une belle journée, dans la 1e quinzaine de novembre, le charme de l'automne décuple l'enchantement. 

En partant du petit moulin des Vaux, on suit vers l'ouest le cours du ru.

On s'enchante déjà en chemin des jeux de lumière dans le feuillage.

A l'approche de l'étang de Cernay.


Solitude splendide du lieu à cette heure de l'après midi !..





Longeons un peu maintenant la rive est de l'étang...







L'étang de Cernay.

Et un coup d'oeil avant de partir , dans son décor automnal, au monument élevé par ses disciples à Léon Germain Pelouse, chef de file des peintres de Cernay:


Pour en SAVOIR PLUS sur les peintres de CERNAY, cliquer sur:
                  https://jmsattohurepoix.blogspot.com/2021/11/a-cernay-la-ville-et-dans-les-vaux.html