samedi 9 novembre 2013

Variations d'automne.

Bois près d'Ardillières (Forges les Bains) - Essonne.
 
20 octobre 2013.
 
9 novembre 2013.
 
Paysage rêvé.
 
10 novembre 2013.

Campagne d'octobre en Hurepoix.

 
Cliquer sur les images pour les agrandir.
 
A la faveur de belles éclaircies, la campagne du Hurepoix se magnifie.
 
 
Janvry : le temps des betteraves.

                     
                                     Alignement de maisons vu de la route de Gometz à Janvry.

 
Janvry : frange de maïs.
 

 
Betteraves II près de Frileuse.

 
Perspective entre Frileuse et Gometz-la-Ville.

 
Du côté de Gometz-la-Ville.
 
photos : octobre 2013.
 

La perspective de la pièce d'eau du CHATEAU DU MARAIS - VARIATIONS D'AUTOMNE.

La célèbre perspective de la pièce d'eau à divers moments de l'automne et du début de l'hiver.
 
* 3 OCTOBRE 2013 :
 

 
 
*10 NOVEMBRE 2013.
 


* 20 décembre 2013 :
 


                                                                   *25 décembre 2013 :

 
 
 
 
 

lundi 14 octobre 2013

Le château des Roches à Vauboyen (commune de Bièvres) : maison littéraire de Victor Hugo.

Le château des Roches a été construit aux XVIIIe et XIXe siècles .
 
Bertin2.jpg (161043 octets)youngVH.jpg (21730 octets)En 1804 , Louis-François Bertin, directeur du Journal des débats , l'acquiert. De 1815 à 1841 , date de son décès , il y organise un salon littéraire et il y reçoit artistes et écrivains parmi lesquels Victor Hugo . Fréquenteront aussi ce salon : les musiciens Gounod , Berlioz et Liszt ; le peintre Ingres ; et enfin Chateaubriand viendra en voisin depuis la Vallée aux Loups de Chatenay-Malabry. Le site est inscrit aux Monuments historiques depuis 1966. Le château appartient aujourd'hui à  une organisation bouddhiste japonaise , la Sōka Gakkai , qui s’implique dans de nombreuses initiatives culturelles, artistiques et patrimoniales; il  est ouvert à la visite sous le nom de "Maison Littéraire de Victor Hugo".
 
(photos : à gauche Victor Hugo en 1829; à droite : Louis-François Bertin par Ingres)

 Victor Hugo séjournait très souvent au château des Roches . Le poète, sa femme et ses enfants prenaient le coche place des Vosges et descendaient à Sceaux d'où une correspondance les conduisait à Bièvres. Hugo s'isolait pour écrire ou allait se promener dans la vallée de la Bièvre et dans les bois de Verrières. Il y a écrit des poèmes présents dans les recueils: Les Rayons et les Ombres , Les Feuilles d'Automne, et les Chants du Crépuscule.
 
Dans les années  1830 , Hugo venait aux Roches chaque automne : il célèbre ce "paradis" dans certains vers :
 
Oui, c'est bien le vallon, le vallon calme et sombre
Ici, l'été plus frais s'épanouit à l'ombre
Ici durent longtemps les fleurs qui durent peu.
 
Poême :"Bièvre" dans Les Feuilles d'automne.
 
Il y avait amené aussi Juliette Drouet , qu'il installa bientôt dans une maison isolée du hameau des Metz à Jouy en Josas, à quelques kilomètres. Pendant les séjours familiaux des Hugo aux Roches, ils se retrouvaient dans le bois de l'Homme mort proche ,près d'un arbre creux.
 
Magnifiquement rénové intérieurement il y a une vingtaine d'années , le château est devenu un superbe écrin  de la vie et de l'œuvre de Victor Hugo , évoquées à travers de nombreux documents écrits et iconographiques placés dans des vitrines. La visite guidée , tout à fait passionnante , nous fait revivre l'itinéraire intellectuel  d'un homme hors du commun , visionnaire et généreux , et honoré comme tel de son vivant même. 
 
JMS
 
VISITE DU SITE EN IMAGES: 
 
 Cliquer sur les images pour les agrandir...
 
 
L'aile est et le corps principal datent de 1740 , comme les communs; l'aile ouest , surmontée d'une tour où se perche une girouette date du XIXe siècle.
 
 
La façade  donnant sur  la vallée de la Bièvre, agrémentée d'un grand escalier et d'une terrasse. On perçoit une certaine dissymétrie entre les deux ailes.

 
La façade donnant sur le parc.
 
 
 
Dans un encadrement de feuillage , une charmante présence...

 
Une figure pleine de grâce : Flore, déesse du printemps?

 
Au bout d'une belle allée , on devine  un édifice insolite...

 
Une fausse ruine médiévale , conforme au goût romantique ?

 
Une "fabrique" caractéristique des parcs à l'anglaise , à la mode au début du XIXe siècle.
En contrebas , on aperçoit un vaste étang.
 

 
La fabrique médiévale vue de l'étang.
 
 
Vue plus large de l'étang.


 
En fait le site comprend deux étangs artificiellement créés par dérivation des eaux de la Bièvre.



                                                

 
 


 
Aspects de l'étang.


 
On repasse sous la fausse ruine pour aller admirer le reste du parc.
 
 
Plaisir de se promener dans ces beaux sous bois...


 
Bientôt , on aperçoit de nouveau le château au sommet de la colline.


 
Dans les couleurs du premier automne...
 
 
 
Le château dans l'encadrement du feuillage des arbres.
 
 
Sous le ciel bleu d'une éclaircie d'octobre...
 
 
Un petit air de "paradis" de ce côté ...
 
 
La Bièvre passe dans la partie basse du parc.
 
 
Sur les pas de Victor Hugo.
 
 
Au bout du parc de superbes pommiers alourdis de fruits bien rouges encadrent la façade d'une des dépendances...


 
Autre vue....
 
FIN de la balade.
 
Photographies prises le dimanche 13/10/2013.
 
Les visites guidées sont organisées le samedi et le dimanche et en semaine pour les groupes , l'après midi , jusqu'à fin novembre.
 
MAISON LITTERAIRE DE VICTOR HUGO
Château des Roches
45 ,rue de Vauboyen
91570 - BIEVRES
Tel :0169418284.

vendredi 11 octobre 2013

Une photo du blog à l'honneur : elle est consacrée à l'église de Boullay-les-Troux.


L e 11 octobre ,on a inauguré , dans la chapelle du parc de Soucy, la nouvelle brochure de l'office de tourisme de la communauté de communes du Pays de Limours consacrée aux églises et chapelles du canton. J'y étais invité car on m'avait demandé une photo de mon église fétiche , celle de Boullay-les-Troux, pour la couverture , tirée de ce blog.



 
La couverture de la brochure : l'église de Boullay-les-Troux (vue arrière depuis les champs).
 
 
La photo d'origine.

 Je suis toujours content qu'une de mes photos serve à quelque chose ; et encore plus qu'elle soit utilisée dans un projet qui concerne le pays de Limours , auquel je consacre beaucoup de temps depuis 3 ans en tant que correspondant du Républicain, mais aussi en tant que photographe amateur pour ce blog.

Ce qui a intéressé dans cette photo , c'est la mise en scène de l'image : l'église , qui se voit en général de loin , signale le village ; la place importante du ciel a une connotation qui a plu aussi.

On m' a dit par ailleurs  que la couleur de la couverture avait été choisie en fonction de celle de la photo.

 

 
 
 
 
 
 
 

mardi 1 octobre 2013

Nouvelles fantasmagories aux étangs de Saclay (3/10/13).

 
10/9/13 : je suis retourné aux étangs de Saclay. J'avais observé le ciel , suffisamment ennuagé tandis que le soleil brillait, je me suis dit que j'avais peut-être une chance d'"attraper" une de ces fantasmagories de la Nature que nous offre parfois le soleil couchant , décuplée par le vaste miroir que constitue l'étang vieux. C'est le bon moment , car en septembre le soleil se couche juste derrière l'étang , et l'effet-miroir est maximum.
Eh bien je n'ai pas été trop déçu :la pêche aux images a été plutôt bonne!
 
Cliquer sur les images pour les agrandir , seul moyen de les apprécier vraiment.
 
 
Mon arrivée fait fuir les canards sauvages...

 
Envol de canards dans l'or du soir....

 
                        A l'horizon , les nuages commencent à prendre une forme intéressante...


 
En face, sur l'étang neuf ,un drôle de nuage rose se réflète dans l'eau.


                                                                          Pas mal!


 
Quelques variantes.


 
A présent , les teintes deviennent violacées !
 
 
Cette prise élargit le cœur lumineux de cette vision..





 
Je varie les cadrages pour saisir des aspects différents.