mercredi 10 octobre 2012

LE CHATEAU DE BAVILLE.

Ce château privé,situé sur la commune de Saint-Chéron (Essonne),appartient actuellement  au vicomte Henri de Talhouët et à sa famille .Il ne se visite pas ordinairement et est peu visible de l'extérieur.
Les journées du Patrimoine ont  été l'occasion de le découvrir enfin!
Grandiose!

 
C'est un château de style Louis XIII, de grande dimension, à l'architecture élégante et assez sophistiquée.
Le corps central est flanqué de deux ailes latérales qui se terminent par des pavillons en saillie.
Le corps central seul ne comporte pas de parement de briques inséré dans la pierre.
Il fut édifié entre 1625 et 1629 par Michel Villedo, maître maçon de Louis XIII, pour Chrétien de Lamoignon, conseiller  puis président à mortier au Parlement de Paris.
Les deux ailes datent cependant de 1677.


 
L'autre façade du château: on voit mieux les ailes.
L'aile de gauche a été démolie,et on a utilisé ses matériaux pour construire l'orangerie.
Le château a remplacé un ancien manoir seigneurial.
C'est le père de Chrétien, Charles de Lamoignon, qui avait acquis la" terre de Basville" en 1559.
Le château va appartenir aux Lamoignon jusqu'en 1791.  Il appartient actuellement au vicomte de TALHOUET qui descend des LAMOIGNON.

 
Voici le corps central des belles dépendances du XVIIIe siècle  installées perpendiculairement au château. Elles sont en harmonie,bien que plus tardives, avec l'architecture du château. Elles comportent des écuries.Au premier plan, un extraordinaire pédiluve en forme de fer à cheval , les plots du pourtour figurant les clous. Il servait au nettoyage des chevaux, qui faisaient un tour dans l'eau à cet effet..                                                              
                                                              DANS LE PARC.

Le domaine comporte deux parcs de 40 hectares, le second étant une réserve de chasse.

Le domaine comporte un manège pour chevaux...

La charpente du toit est phénoménale!

 
L'édicule  vers lequel se dirigent ces visiteurs n'est pas un moulin, mais un "café": un lieu où les gens du château et leurs invités aimaient à venir prendre notamment le café...


Au dessus des ouvertures, des fresques figurant certainement  différents continents.
 
La lumière passe aussi par un oculus situé au sommet du petit édifice.


Plus loin encore,on voit émerger de la végétation la tour Gabrielle (ou Gabriel?).
D'après certains indices , il s'agirait d'un ancien pigeonnier aménagé ensuite en lieu de séjour.

 
On y grimpe par un escalier très étroit.A chaque étage,une pièce décorée notamment de statues et aménagée. Elle est actuellement inoccupée.
Il paraît que des écrivains amis des châtelains venaient y rédiger leurs oeuvres au calme.

Le long des parois, des socles le plus souvent vides qui supportaient auparavant  les bustes de grands hommes du XVIIe siècle , comme Racine, La Fontaine, Boileau et ici Bourdaloue.
Sous le règne de Louis XIV, Guillaume 1er de Lamoignon recevait au château ces grands écrivains, ainsi que Mme de Sévigné ou encore St Vincent de Paul, dont il était l'ami.
Boileau aurait rédigé à Baville nombre de ses oeuvres.

Dans une sorte de niche, des bustes de reines de France apparemment.

Du fond du parc, on découvre une magnifique perspective vers le château.
Ici elle est encombrée par le dispositif du "Salon vert", événement que Baville accueille chaque année. Il s'agit d'un salon réservé aux professionnels de l'espace vert et du paysage... 

 
Le château de Baville a également accueilli en 2009 le tournage du film "L'Internat" avec Bernadette Lafont et Valérie Kaprisky réalisé pour M6. 

A VOIR AUSSI : nouvelles images du château de Bâville.
         









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire