vendredi 27 décembre 2019

LE CHATEAU DE SAVIGNY SUR ORGE.

Le château de Savigny fut habité ou fréquenté par d'importants personnages...


Il a pour origine une forteresse mi gothique mi Renaissance construite en 1486 pour Etienne de Vesc, chambellan de Louis XI (1447-1501). Il remplaçait deux châteaux antérieurs, un château féodal en bois du XIe s, puis une maison forte entourée de douves du XIIe s. D'abord de plan carré et entouré de douves, l'édifice évoluera au fil du temps. Fin XVII l'aile sud est est démolie par le marquis de Vins. En 1735, suite à un incendie, une autre aile est détruite. Le maître des lieux à partir de 1770 est Charles Emmanuel de Vintimille, fils de Louis XV  et de sa favorite Mme de Vintimille alias Melle de Nesle. En 1791 il échoit à un receveur des finances, puis est acquis en 1802 par le maréchal Louis Davout (1770- 1823), qui sera aussi maire de Savigny les deux dernières années de sa vie. Son épouse Aimée, soeur du général Leclerc, fera faire de nombreux aménagements dans le parc. En 1869, la reine Isabelle d'Espagne rendra visite au château au comte d'Alta Villa en exil. En 1882, le propriétaire est Alexis Duparchy, un ingénieur des travaux publics qui a participé à la construction du canal de Suez notamment.

Le château reçoit en 1940 un obus et prend feu. Les dégâts sont tels que les héritiers de Duparchy préfèrent, en 1948, vendre le château à … L'Education nationale. Le château de vient une annexe du lycée Lakanal de Sceaux.

En 1954, le château devient le lycée Jean Baptiste Corot, cette fois autonome.

On aperçoit, dans la partie gauche du parc, un beau colombier.

Et dans sa partie droite une volière créée par la maréchale Davout. Elle fit aménager aussi une orangerie, une basse cour, une laiterie, un temple d'Amour, des dépendances (détruites depuis), et deux pavillons d'entrée.

1 commentaire:

  1. Dommage qu'il ne soit plus château, car du coup on ne peut plus le visiter, mais heureux tout de même que son architecture ait été sauvegardée, çà donne un cachet au Lycée.
    D'autres châteaux n'ont pas eu cette chance !

    RépondreSupprimer