samedi 30 mars 2013

Rochefort en Yvelines ,"ville seigneuriale" (1).

                 Cliquer sur les images pour les agrandir.

Parmi les "entrées" possibles dans Rochefort, celle-ci est à coup sûr la plus séduisante. Le regard est "happé" par la vue sublime de l'église romane dominant le village du haut d'une colline.

L'église Saint-Gilles, élevée au XIIe siècle et remaniée au XVIIe, était à l'origine la chapelle du château féodal érigé sur la colline. Guy de Montlhéry, alias Guy le Rouge, seigneur de Rochefort la fit construire à son retour de croisade. Après 5 années d'aventures, il avait débarqué à St Gilles du Gard et promis de construire à Rochefort une église dédiée à ce saint, protecteur des pélerins, des enfants, et des navigateurs...

Nous grimpons dans le village par la rue Guy Le Rouge, qui le traverse de part en part. Difficile de détacher son regard de l'église St Gilles ,qui nous observe du haut de sa colline. A droite, au n°51, le bâtiment d'une ancienne auberge, l'auberge Saint-Pierre , qui existait déjà en 1700...


Mais il faut faire le tour par derrière pour vraiment mesurer la qualité de l'architecture de cette ancienne auberge ... Ce que l'on aperçoit alors au delà du portail nous ravit...

C'est aujourd'hui un lotissement , assorti de jardinets clos .

Mais avant d'entrer dans le village, revenons un peu en arrière : nous découvrons un abreuvoir, aux dimensions d'un petit étang.

Les maisons du voisinage s'y mirent...

Ce lavoir, un des trois qui existent à Rochefort, jouxte l'abreuvoir.

Charme de la rue Guy Le Rouge, avec ses vieilles maisons (malgré fils électriques et antennes télé).

La mairie est un ancien baillage ,qui abritait un tribunal et une prison.
C'est Hercule de Rohan ,seigneur de Rochefort au XVIIe siècle, qui le fit construire.
En 1830 , le marquis de Bernis, gendre de Marie-Louise de Rohan, qui en avait hérité, en fit don à la commune. Il servit d'école jusqu'en 1889. La mairie donne sur la place des Halles.

La place de Halles -côté Nord.
C'est la place centrale de Rochefort. Les Halles ont été détruites à la révolution.

La place des Halles -côté est.

Dans un coin de la place , au n°9, la "maison d'Isabelle" a été léguée à la commune en 1998. Elle a servi notamment  de lieu de réunion pour les anciens.

 
Retour dans la rue Guy Le Rouge : au n° 27, un écu au sommet de l'arc d'une porte comporte des coquilles Saint-Jacques. Le bâtiment était autrefois une auberge , et ces symboles rappellent que Rochefort était une étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Au carrefour des Rohan , cette maison ancienne , avec sa niche abritant une statuette de la Vierge , attire le regard. C'est un ancien commerce.
 
Dans ce quartier, se trouvait le palais des cardinaux de Rohan. Entre 1704 et 1801 ,quatre prélats s'y succédèrent. Par la suite le bâtiment devint une filature de coton , une fabrique d'aiguilles, la caserne des gendarmes...Elle servit de maison de retraite jusqu'en 1990. Elle fut découpée en appartements en 1996. A ce jour nous n'avons pas réussi à localiser ce palais.

Au bout de la rue Guy Le Rouge...
On aperçoit à gauche la maison de l'Ecu de Rohan .


La maison de l'Ecu de Rohan (aujourd'hui un restaurant) appartenait à Charles de Rohan. Elle fut vendue en 1789. Dans les années 50 , elle servait de salle de catéchisme.

Plaisir ensuite de se balader dans les petites rues pittoresques en remontant vers l'église...

La rue du Puits Salé...

 
Le puits salé, le voici. Pourquoi ce nom? Pour échapper à la gabelle, les habitants y cachaient leur sel...
La pompe à eau date certainement du XIXe siècle.

Près du puits salé , cette bâtisse (non identifiée) attire le regard...

A la périphérie ,d'autres curiosités comme l'ancienne gendarmerie , aujourd'hui divisée en appartements.
Cette robuste bâtisse a été construite à l'initiative du diamantaire Porgès , le dernier châtelain de Rochefort.

A l'arrière, le bâtiment des écuries est toujours là...

Dans la perspective d'une autre entrée dans Rochefort, la ferme de la Tourelle (joliment rénovée).

C'était une des trois fermes du château que s'était fait construire le diamataire d'origine hongroise Jules Porgès (1839 -1921) , avec celle des Tilleuls et celle de la Cense (aujourd'hui un haras).

Sources documentaires: wikipedia, Société historique de Rochefort...

VOIR LA SUITE : autour de  l'église Saint Gilles; du château-fort au château Porgès
.
.




vendredi 29 mars 2013

Rochefort-en-Yvelines (2) : autour de l'église ; du château-fort au château Porgès...

Autour de l'église Saint-Gilles...

L'église Saint-Gilles , de style roman, a donc été construite au XII e siècle, sur une terrasse, au flanc de la colline, par Guy de Montlhéry, alias Guy-le-Rouge (il était roux), au retour de la croisade . Ayant débarqué en vainqueur, après cinq ans d'absence, à Saint -Gilles du Gard , il avait fait le voeu de faire construire une église en hommage à ce saint , protecteur des pélerins, des enfants, et des navigateurs. Des reliques du saint y furent conservées jusqu'en 1893. Elle fut ensuite vouée aussi à Marie.

    A l'origine , c'était donc la chapelle de son château féodal, construit juste au dessus, au sommet de la colline...

Pour accéder à l'église, il faut emprunter un long escalier assez abrupt...
Le mur de soutènement que cet escalier longe est en fait celui de l'ancien château fort

Vue latérale de l'église: la voûte de la nef atteint 12 m ; le chevet est arrondi; une aile a été ajoutée au XVIIe, ainsi que la "chapelle des Princes",chapelle funéraire des Rohan-Guéméné , châtelains de Rochefort à cette époque. Les restes d'Hercule et de Charles de Rohan-Guéméné ont vraisemblablement été retrouvés dans la crypte en 1943.

L'ancien cimetière est toujours là , accolé à l'église



Autour des croix du cimetière...

Plusieurs membres de la famille des Rohan-Guéméné ont leur tombe dans un emplacement particulier du cimetière. C'est le marquis de Bernis, leur héritier (mort en 1846) ,qui les fit enterrer là.

Depuis la terrasse de l'église, on a une belle vue sur Rochefort et au delà sur la forêt de Rambouillet.

Au sommet de la colline, commence le parc du château , planté à cet endroit de pins.

On peut apercevoir depuis l'église des vestiges du château-fort  probablement construit par  Guy-le-Rouge...

Une porte , depuis la terrasse de  l'église, donne accès au parc du château. Elle est flanquée d'un pilier sculpté en forme de chevalier...

Il a l'air redoutable!

LE SOIR TOMBE...



Le ciel, sur lequel se détachent diverses silhouettes, se colore doucement...,


Le visiteur chanceux peut, depuis la terrasse de l'église, assister à de beaux couchers de soleil au dessus de la forêt de Rambouillet...

DU CHATEAU-FORT AU  CHATEAU PORGES.

                                                                    Image internet.

Plusieurs châteaux se sont succédés sur ce site : entre 1623 et 1625, Hercule de Rohan-Guéméné , issu d'une famille originaire de Bretagne et ami d'Henri IV , en fit construire un, de style un peu rococo, en face des ruines médiévales; le dernier prince de Rohan le fit détruire pour le remplacer par un château de style Louis XIII,  conçu par l'architecte Archangé de 1781 à 1787. Il n'était pas complètement terminé au moment de la Révolution. Enfin de 1899 à 1904 , le diamantaire Jules Porgès , juif fortuné d'origine hongroise, se fait construire le somptueux château actuel , comportant une centaine de chambres, d'immenses salons, plusieurs cuisines ... et prolongé d'une pièce d'eau d'un hectare et de bassins en cascade...Aujourd'hui , le domaine comporte un golf créé en 2000 par la société Albatros, et le château lui-même a été rénové en 2007 par la société Chateauform qui en a fait un luxueux centre de séminaires d'entreprises.

                                                Sources documentaires: wikipedia et la Société historique de Rochefort.

A VOIR AUSSI : Rochefort-en -Yvelines , "ville seigneuriale" (1e partie)