samedi 23 mai 2020

LE HUREPOIX A PIED : le chemin des moulins de la Remarde, entre Longvilliers et Saint- Arnoult en Yvelines.

On peut emprunter un chemin qui longe la Rémarde et cinq de ses anciens moulins entre Longvilliers et Saint-Arnoult en Yvelines... avant de visiter le Moulin Neuf, devenu musée des Arts et Traditions populaires ; on peut pousser ensuite jusqu'à l'ancien moulin de Villeneuve (maison d'Elsa Triolet et d'Aragon), à l'autre bout de Saint-Arnoult.

NB: Si l'on ne veut pas faire l'aller et retour à pied, il est bon, si on a la possibilité d'être à plusieurs voitures, d'en déposer une ou deux à la fin du parcours, à Saint Arnoult, pour pouvoir rapatrier tout le monde ensuite.
Sinon, on peut faire à pied une partie du parcours, jusqu'au moulin neuf  éventuellement, et retour.
                                                      
                                                       LA RANDO EN IMAGES.

Le rendez-vous peu être à l'église de Longvilliers, facilement repérable.Une curieuse commune que Longvilliers : comme un centre ville sans ville.
Juste la mairie à gauche , et l'église ...ou presque. Le village s 'est construit au XIIe siècle, autour d'un prieuré appartenant aux  moines de St Maur des Fossés; il  est dispersé en cinq hameaux...
L'église Saint Pierre date des VIIIe (chevet),Xe,XIIe siècles; le clocher est du XIIIe. Elle a été rénovée en 1968-70 grâce à une famille bienfaitrice.

On prend ensuite le chemin qui part à gauche de la mairie en direction de l'ouest, pour gagner le moulin de la Forge (centre équestre).

Et c'est parti pour la rando. Au fond , le clocher de l'église de Longvilliers.

Arrivés au moulin de la Forge , on se hasarde dans la broussaille à la recherche du bief.

Le bief aboutit à une sorte de cascade. C'est la force de l'eau qui actionnait la roue du moulin.

Au XVIIe siècle,il exploitait le minerai de fer. En 1862 ,on le désignait par l'appellation "usine à blé".
En 1870, il devint une usine de parquet.
Il est devenu une école d'équitation très active.

Le logis d'habitation , avec ses lucarnes caractéristiques de certains moulins de la région.

Les poneys du moulin peuvent être aune attraction d'un instant.

Ensuite, arrivés à la route , on la traverse  et on emprunte un petit chemin coincé entre les champs et  la Remarde.

On découvre bientôt le moulin des Echelettes (13e siècle) , qui a été bellement rénové.Son activité s'est arrêtée en 1920.

On continue ensuite sur le chemin qui suit le cours de la Rémarde…

On passe  bientôt au large de l'ancien moulin de St Fargeau, devenu "Haras des Sables".


On gagne ensuite  le GR 655 , un des chemins de St Jacques de Compostelle.

Au bout d'un moment , on aperçoit le Moulin Neuf...

Le moulin Neuf . Il date du XIIe siècle , a appartenu aux moines bénédictins de St Maur des Fossés qui géraient le prieuré de St Arnoult , puis aux Rohan-Guéméné, seigneurs de Rochefort .

L'entrée au Moulin Neuf , récemment rénové pour devenir un musée des Arts et Traditions populaires, pour la visite. On peut avoir la chance qu'il soit ouvert. Des bénévoles assurent la visite.

Dans la salle "Ruralités". Un membre de la Société Historique de St Arnoult , qui gère le moulin, guide ici un demi-groupe.

On peut y voir notamment dans une autre salle une maquette de moulin et la roue toujours en place.

Nous traversons à présent le parc de l'Aleu (ancien parc du château du même nom) pour rejoindre les voitures dûment amenées sur place préalablement si on a pu le faire.

On  passe en voiture devant le moulin de Trévoye (XVIIe siècle).

Sur les moulins de la Rémarde entre Longvilliers et Saint-Arnoult voir:http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2012/09/les-moulins-de-la-remarde.html


LE MOULIN DE VILLENEUVE (maison Triolet-Aragon).

Le moulin de Villeneuve vu du parc.
En 1951, Aragon achète le moulin de Villeneuve pour Elsa, afin qu'elle ait "un coin de France à elle". Elle s'y éteignit le 16 juin 1970. C'est Elsa qui en conçut la décoration intérieure.

Vue arrière du moulin de Villeneuve , avec le bief et le pont japonais.
Il s'agit d'un ancien moulin à blé datant du XIIIe siècle.
L'emplacement de sa roue est toujours dans l'actuel grand salon.
  Il est entouré d'un parc de 6 ha où des expositions de sculptures sont régulièrement organisées.

Sculptures contemporaines dans le parc...

Emouvante bien sûr ,dans le parc, la tombe d'Elsa Triolet et d'Aragon...

Photos non autorisées à l'intérieur ,donc pas d'images.
Mais nous avons eu une belle conférence ,et l'épisode est sûrement resté très vivant dans nos mémoires.

Elsa se plaisait beaucoup dans la vallée de la Rémarde:
Citation: "Tu as vu Rio, Buenos-Ayres, l'Amazone et la Pampa, mais tu n'as peut
être pas regardé la vallée de la Rémarde... C'est comme ça qu'on va
parfois chercher une femme et l'amour au diable vauvert, quand vous
avez votre bonheur à côté de vous..."
 Elsa Triolet.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire