vendredi 22 novembre 2019

A LA DECOUVERTE DE L'ILE VERTE A CHATENAY-MALABRY, dans un décor automnal.

L'ILE VERTE , située dans le val d'Aulnay à CHATENAY-MALABRY , fait partie, avec la maison de Chateaubriand et l'arboretum, du domaine de la Vallée aux Loups, géré par le département des Hauts de Seine. On  désigne ce site par le nom d'un tableau du peintre Jean Fautrier (1898-1964), qui occupa la maison de 1945 à 1964, date de sa mort. Le propriétaire d'alors appela la propriété ainsi en hommage au peintre. La maison elle-même fut longtemps connue sous le nom de "villa Barbier": un certain Jules Barbier (1825-1901), librettiste de Charles Gounod, avait acquis la propriété en 1852, et la famille Barbier la garda jusqu'en 1954, date à laquelle elle fut vendue à un éditeur d'art. Le département des Hauts de Seine l'acquit à son tour en 2003. Autre occupant prestigieux des lieux: l'écrivain Marcel Arland, académicien et co-directeur de la Nouvelle Revue Française, qui y vécut de 1933 à 1936.

 Dès le portail franchi, le regard du visiteur est happé par la beauté et l'harmonie, encore accentuées par le décor automnal, du tableau qui se présente à ses yeux. En arrière plan, la maison domine le site, agrémenté au premier plan d'un petit étang comportant une île (l'île verte?), le tout dans un bel encadrement d'arbres. Sur la gauche, en fait, un grand jardin à la fois d'agrément et potager prolonge la propriété, comme nous le verrons.
Le tout constitue un vrai petit paradis autrefois privé aujourd'hui ouvert au public.

                                      QUELQUES POINTS DE VUE SUR LA MAISON:

Vue latérale gauche.

On aperçoit ici le petit pont qui joint l'île au reste de la propriété.

La maison se mire dans l'étang.

Vue prise depuis la petite île.
*
Autre prise depuis l'île.

Vue rapprochée.
La villa Barbier, abandonnée sous l'occupation, servit de cache à armes pour la Résistance.

AUTOUR DE L'ETANG:


La maison du gardien orne la partie basse du site.

De beaux arbres -dont un cyprès chauve- se mirent dans l'étang.


A l'extrémité gauche de l'étang, Neptune veille...

Roses de novembre...

SUITE DE LA VISITE:

Nous gagnons la partie haute du site...

                                                              A l'arrière de la maison.

                              Un des deux reliefs qui ornent le mur de la courette , sur la droite.

                                                         Perspective vers le potager.

                                                                 Un curieux banc ...


… encadré de têtes de chiens.

A l'approche du potager, à gauche de la maison.


                            Dans la partie haute du site, un vieux puits et sans doute une remise.

La maison vue de la partie haute de la propriété.

Coup d'œil sur le jardin potager :

Entrée automnale.








Le potager est agrémenté de nombreux éléments décoratifs.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire