mercredi 22 mai 2013

Montfort L'Amaury - Des Montfort à Maurice Ravel...

 
Montfort L'Amaury , étagée sur une colline et dominée par les ruines de l'ancien château , au milieu d'une campagne verdoyante, est un site attrayant. Une ville marquée par les seigneurs de Montfort, dont Aymery qui lui a donné son nom ; et par Anne de Bretagne , comtesse de Montfort ( un duc de Bretagne, Arthur, avait épousé une Montfort, et la ville avait été annexée à la Bretagne), puis épouse de deux rois de France: Charles VIII puis Louis XII.
 
 
Montfort vue du parking inférieur de la ville.
 
 
Tout de suite le regard est attiré par les ruines du château qui, perchées sur une butte, dominent la ville.

Maisons en périphérie de Montfort...
La "tour des Poulies" donne du caractère à ce coin de la ville.

Une promenade à pied permet de parcourir les rues anciennes.
 
 
Maison ancienne.
 
 
L'église Saint-Pierre , d'une dimension rare pour une petite ville comme Montfort, a été édifiée par Anne de Bretagne à la fin du XVe siècle , puis complétée au XVIIe. 
 
La nef et le chœur.

 
Voûtes  de la nef.

 
Belles clés pendantes des bas côtés.
 
 
Belle surprise: 37 superbes vitraux du XVIe l'ornent.
Ici le vitrail de la Vierge.
 
détail du vitrail de la Naissance de la Vierge: des femmes s'affairent autour du bébé.
 
La dormition de la Vierge.
Perspective créée par l'architecture, typique de la Renaissance.

Vitrail de Charlemagne et Saint-Louis.
  
 
Détail du vitrail de Saint-Hubert.
 
 
Autour de l'église et de ses gargouilles...
 
Oh la vilaine!
 
 
La porte de style gothique flamboyant de l'ancien charnier (XVIe-XVIIe).

 
Superbes arcades encadrant le cimetière: on déposait ici les ossements des morts quand il fallait vider le cimetière trop plein.

 
Remarquable voûte en carène de bateau renversée.

Ces arcades datent du XVIe et du XVIIe siècles.
Plusieurs personnages connus reposent dans ce cimetière:  Dany Robin , les acteurs Georges Marchal (1er époux de Dany Robin), Jean Marchat (la "voix" de Cary Grant au cinéma) ,le musicien Georges Garvarentz , beau frère d'Aznavour ,et auteur de nombreux "tubes"des années 60, le commentateur sportif Thierry Gilardi  , Céleste Albaret, la gouvernante de Proust , la famille Rassam, dont Anne-Marie, épouse de Claude Berri et mère de Thomas Langmann...
 
La montée aux ruines.
 
 
Au bas de la butte , on est accueillis par un buste d'Anne de Bretagne, comtesse de Montfort.
 
 
Les branches élaguées des arbres du petit square aménagé autour des ruines ressemblent à des bras de suppliants quémandant les grâces du Ciel...

 
Depuis la butte , la vue s'étend sur la ville et l'église Saint-Pierre.

 
Fantomatiques en cet après midi d'avril , les ruines du château.

 
Depuis les ruines ,une vue dégagée sur la ville et la campagne environnante.

Une autre vue des ruines du château.
Le château des Montfort fut détruit pendant la guerre de cent ans, puis reconstruit par Anne de Bretagne à la fin du XVe siècle.

 
Ce pan de mur comporte une porte de style gothique flamboyant caractéristique de l'époque d'Anne de Bretagne (fin XVe).

                                                                      avril 2013.
Une ancienne porte d'entrée dans la ville.
 
La maison de Maurice RAVEL.
 
La maison, remplie de nombreux bibelots parfois amusants, se visite par petits groupes de six en raison de l'exiguité de ses pièces ,qui ont été comparées à des cabines de bateau. Madame Claude Moreau fait visiter la maison depuis 20 ans.
Certains visiteurs peuvent avoir l'insigne honneur de jouer quelques notes sur le piano du Maître...!
 
EN RAISON D'UNE EXIGENCE ABSURDE ET TATILLONNE  DE NON PRISES DE PHOTOS A L'INTERIEUR , nous avons dû supprimer une ou deux photos où l'on ne voyait d'ailleurs pas grand chose!
 
 
Le "Belvédère"et son curieux clocheton épouse un virage à flanc de colline , au pied de la butte supportant les ruines du château.
Maurice Ravel y a vécu seul avec une gouvernante , de 1921 à sa mort en décembre 1937.
Le fameux "boléro" a notamment été créé ici.

 
Belle vue sur la campagne verdoyante des Yvelines depuis le balcon.

                                                                              mai 2013.
La maison vue du délicieux jardin...
 
Une curiosité : Céleste Albaret (1891-1984) , la gouvernante de Proust, fut longtemps la gardienne de la maison!
 
Retour au parking...
 
 
Un dernier coup d'œil sur l'immense église Saint Pierre qui domine la ville.
 
 
Le château de GROUSSAY et ses "Folies".
 
 
A peu de distance de Montfort , on peut visiter le parc du château de Groussay et ses "Folies".
Charles de Beistegui , un esthète fortuné a agrandi dans les années 60 le château du début du XIXe en y ajoutant deux ailes et a parsemé le parc de "fabriques" décoratives à la manière du XVIIIe et du XIXe avec la complicité d'artistes comme le cubain Emilio Terry ou Alexandre Serebriakoff.
 
La pagode chinoise (Emilio Terry 1963).

La tente Tartare (1960).

 
Le pont Palladien (Emilio Terry -1960) et au fond la Pyramide.
 
A LIRE AUSSI :
 
* Notre reportage complet en images sur les "Folies" du parc de Groussay:
 
* "Une journée à Montfort L'Amaury":
La maison de Ravel, les ruines du château, la campagne verdoyante au loin, l'église d'Anne de Bretagne ,l'ancien charnier, les vieilles rues ,les "folies" du château de Groussay... de quoi passer une agréable journée!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire