vendredi 26 septembre 2014

Le Hurepoix à pied : autour de la ferme du GRAND RAGONANT et du CHATEAU DE VAUGIEN.

 La ferme du GRAND RAGONANT et le  CHATEAU DE VAUGIEN n'appartiennent pas à la même commune  : la première est sur le territoire de GOMETZ-LA-VILLE , et le second sur celui de SAINT REMY LES CHEVREUSE.
Ils sont voisins : la ferme est sur le plateau, isolée dans la campagne  , au bord du bois de Vaugien , et le château en contrebas dans la vallée de l'Yvette (vallée de Chevreuse).
Il est possible de faire le tour des deux sites par des chemins de terre.
A l'origine ce sont deux fiefs différents , qui ont fini par avoir les mêmes propriétaires.  Ainsi , la famille de Marle est  propriétaire des fiefs de Vaugien et de Ragonant à la fin du 16e s.

Le fief du grand RAGONANT.

Au XVIIe , Ragonant est un des 6 fiefs qui composent la châtellenie de Gometz , devenue propriété du seigneur de Limours , Louis Hurault de Cheverny , en 1601.
Le fief de Ragonant comportait un petit château et une ferme d'élevage opulente , le tout entouré d'un domaine agricole .
En 1842 , le grand Ragonant et le château de Vaugien ont la même propriétaire , Gabrielle Bagueneau de Puchesse . Celle- ci fait détruire le château de Ragonant . Son mari Amable, comte de Thelusson de Sorcy (1793-1843) , venait de faire reconstruire un nouveau château  quelques années avant , en 1829 , à la place du château de Vaugien antérieur , jugé trop petit pour recevoir ses nombreux amis , pour lesquels il organisait de grandes parties de chasse. Elle sacrifie Ragonant.

 
La ferme du grand Ragonant : on devine , plus qu'on ne voit , un bel ensemble de bâtiments.

Ensuite , le grand Ragonant comme le château de Vaugien passe , du fait du mariage de Berthe ,la fille aînée des précédents , dans la famille de Wendel .
Aujourd'hui la ferme du grand Ragonant , propriété privée, est très peu visible de l'extérieur , ce qui constitue une grande déception pour le randonneur.
Juste devant la ferme , on peut voir une borne portant une croix de Lorraine inscrite dans un triangle : la comtesse de Brionne, épouse de Charles-Louis de Lorraine, propriétaire du domaine de Limours depuis 1775 , avait fait placer ces bornes délimitant ses possessions.

 
La borne de la duchesse de Lorraine.


Le château de VAUGIEN.

Depuis l'entrée de la ferme , on peut suivre , à gauche , le chemin de randonnée qui va nous faire descendre à travers bois jusqu'aux premières maisons de Saint-Rémy les Chevreuse . Il longe un mur qui doit être celui qui délimitait l'ancien fief de Ragonant ; après quoi , en suivant une rue sur la


                                       Le chemin longe le mur de l'ancien fief de Ragonant.

droite , on débouche aux abords d'un domaine soigneusement caché par haies et clôtures  -autre déception pour le randonneur curieux de patrimoine! Tout ce qu'on en voit est un agaçant portail! Des images trouvées sur internet au retour nous donneront une idée de l'aspect du château...

 
                                               Tout ce qu'on voit : un agaçant portail!

 Construit en 1829, il  est de style italien , avec toit en terrasse et loggia au second étage. Il est classé pour sa décoration intérieure remarquable.

 
Le château de Vaugien (doc internet).

Il appartient toujours à la petite fille de Berthe et Henri de Wendel. D'abord simple château familial , il est ouvert aujourd'hui aux séminaires d'entreprises , réceptions professionnelles et événements divers (1).
Passé le portail , on aperçoit quand même une ancienne chapelle , à moitié cachée par les arbres . Elle  date du château antérieur au château actuel.

                                               
                                                La chapelle , à demi cachée par les arbres...

En suivant à droite encore , on se retrouve sur le chemin de la Glacière , qui mène à un certain lycée ... ! A la sortie du bois , prendre à droite un chemin qui va bientôt grimper de façon assez raide dans le bois et débouchera sur le plateau à proximité de la ferme de Ragonant.

 
Retour sur le plateau.

Une belle balade , un peu frustrante certes du point de vue de la découverte du patrimoine. Mais ces sites sont historiquement intéressants et poussent à une recherche a posteriori.

JMS.

(1) Voir son site : www.chateaudevaugien.fr




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire