jeudi 26 février 2015

A la découverte des Yvelines: LA CELLE LES BORDES.


LA CELLE LES BORDES.

Ce joli village des Yvelines, traversé par la rivière la Celle, qui devient l'Aulne sur la commune voisine, compte environ 880 habitants. Il tient son nom de l'existence sur le site, au VIe siècle, d'un monastère (cella) fondé par Saint-Germain, évêque de Paris, sur un terrain donné par le roi Childebert 1er, en 557. Son nom a varié: il s'est appelé la Celle-en-Yveline, La Celle-Saint-Germain, La Celle-près-Cernay, La Selle, La Celle-Saint-Germain, La Celle-en-Yvelines, et pour finir La Celle-les-Bordes en raison de la fusion avec le village voisin des Bordes. Trois villages en réalité encadrent le bois de la Celle : La Celle, à l'ouest, les Bordes à l'est, Moutiers, au sud.

Quand Pierre de Harville, en 1363, achète le fief de La Celle, plus rien ne subsiste du monastère. Cette terre va rester pendant plus de trois siècles dans la famille de Harville.

                                                                                                   Le village de La Celle - Février 2015.

On aperçoit sur cette photo un groupe formé par l'église du village et un gros château qui lui fait face. C'est Claude de Harville, marquis de Palaiseau, et compagnon d'Henri IV (mort en 1636) qui a fait construire le château entre 1607 et 1614. En 1713, le château est vendu à la famille de Bourbon-Penthièvre, puis il passera entre plusieurs mains. A partir de 1843, il appartient à la duchesse d'Uzès, châtelaine de Bonnelles, qui en fait un rendez-vous de chasse. Elle l'orne des trophées (2400 bois de cerfs) des célèbres chasses (telles le "rallye de Bonnelles") qu'elle organise dans la région. Il abritait toute une équipe de chasse à courre composée de 60 chiens et de chevaux. De 1933 à 1993,le château appartient au duc de Brissac, petit-fils de la duchesse d'Uzès. L'actuel propriétaire, Thierry Gobet, admet les visites de groupes sur rendez-vous à partir de 25 personnes.

                                                              D'autres images:

   
                                                  Vue élargie du village de La Celle.


Depuis l'entrée du village , on aperçoit un peu mieux le château abrité des regards par de hauts murs.


L'église Saint-Germain a été reconstruite en 1524 après la guerre de cent ans. Elle datait à l'origine d'avant l'an 1000.


Le portail et un autre aperçu du château.


                                                      Une aile du château vue de la rue.

Ce pittoresque sentier grimpe à gauche du château.


                              Une jolie vue sur l'église et le château enveloppé par sa muraille.

                      

Vue rapprochée.


Le bois de la Celle voisin est parcouru de belles allées où paraît-il cerfs ou sangliers se hasardent parfois.


LES BORDES.

L'ancien village des Bordes avait lui aussi son château ou manoir. Il n'en reste que deux tourelles de 1407 flanquant un châtelet d'entrée, et un bâtiment annexe. Il donne accès à une propriété privée au fond de laquelle un autre château a été édifié en 1880.



    Ce qu'il reste de l'ancien manoir des Bordes (début du XVe siècle). Devant lui se déployait   une mare qui a depuis été remplacée par un parking ...


                   Dans la rue de Béchereau proche, une ancienne ferme rénovée a conservé sa tourelle.


                                 Le bâtiment accueille aujourd'hui des chambres d'hôtes.

                     * DU COTE DE LA FERME DE LA NOUE:
A la sortie du village , quand on prend la route de St Benoît, on peut garer sa voiture devant le cimetière. On prend le chemin qui part en face, de l'autre côté de la route, puis, 100 m plus loin, un petit chemin à peine visible qui part à droite .


Le chemin suit le cours d'un ruisseau appelé "ruisseau des enclaves".


A une intersection, on prend à droite de façon à longer un pré clôturé situé plus haut sur notre droite.


On a bientôt une vue plongeante sur la ferme de La Noue...


.. et de belles échappées sur le vallon en contrebas où paissent les moutons de la ferme.

En poursuivant sur ce chemin , on en croise un autre qui nous ramène, à droite, vers la route, que nous pouvons prendre pour revenir à notre point de départ. On passe alors devant la ferme de LA NOUE...


Le poulailler-verger est bien fleuri au printemps. Chèvres, brebis, cochons, poules, lapins sont élevés dans la ferme.


   La ferme, du 1er mars au 1er décembre ,les mercredi et samedi de 15 à 18h, vend au public du fromage de chèvre, du miel, de la viande d'agneau ou de chevreau ,des produits du potager ou du verger selon les saisons. On peut même déguster sur place sur les tables de pique-nique...


Fleurs de printemps.


Plus loin, un joli cheval attire notre attention.


 Le site de la ferme de La Noue.



Le troupeau de la ferme a investi la colline .




Au printemps, de nombreux agneaux sont visibles dans le pré , spectacle attendrissant.










SUR LE PLATEAU (route de Cernay).
Lorsqu'on quitte la vallée de La Celle en direction de Cernay la Ville, le paysage change : aux doux vallons succède un plateau , où de grosses fermes de loin en loin se succèdent...Ferme de Maupas , des Champs Houdry  et de la Douairière...


                           En direction de Cernay-la-Ville, le plateau succède aux doux vallons.


La ferme de la Douairière est flanquée d'un château d'eau.


*A VOIR AUSSI: 

- à la découverte des Yvelines: BULLION.
http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2015/02/a-la-decouverte-des-yvelines-bullion.html

- à la découverte des Yvelines: BONNELLES.
http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2015/03/a-la-decouverte-des-yvelines-bonnelles.html

- à voir aussi: l'ébouriffante visite du château de La Celle Les Bordes (16 mai 2015).
http://jmsattoblogazettedesulis.blogspot.com/2015/05/lebouriffante-visite-du-chateau-de-la.html

                                                                 ET AUSSI:

*A la découverte des Yvelines: CLAIREFONTAINE EN YVELINES.
                                                    
*A la découverte des Yvelines: LE MESNIL SAINT DENIS.

*A la découverte des Yvelines: LEVIS SAINT NOM et la vallée du POMMERET.
  
*A la découverte des Yvelines: de CERNAY LA VILLE à SENLISSE. 

* A la découverte des Yvelines: AUFFARGIS. 

                                  
                                                      

5 commentaires:

  1. Comme toujours les photos sont magnifiques.
    Nous avons vu une très belle sculpture à la collégiale de Poissy de Marie Adrienne Anne Victurnienne Clémentine de Rochechouart de Mortemart, par son mariage (1867) duchesse d'Uzès. Elle a été la première femme à conduire une voiture et elle a même inventé les rétroviseurs. Un personnage très intéressant
    JM F.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monument aux morts de Bonnelles a été sculpté par elle.

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Super article. Le village, la commune devrais-je dire, n'est pas très éloignée de l'Eure & Loir, ... une idée pour une prochaine escapade hors de mes frontières !
    Amicalement,
    Gégédu28

    RépondreSupprimer
  3. Je n'exclus pas d'aller visiter la Beauce un de ces jours , ton blog m'en donne envie!

    RépondreSupprimer
  4. un message par mail:
    Bravo excellentes les photos et les explications.
    DH

    RépondreSupprimer