lundi 9 mars 2015

A la découverte des Yvelines: BONNELLES.

Le village de Bonnelles compte plus de 1900 habitants d'après le recensement de 2012.
 
Les premiers seigneurs de Bonnelles.
 
Au XIe et au début du XII e siècle, Bonnelles dépend du comté de Rochefort , dont le seigneur est Guy Le Rouge. Au XIIe siècle, la terre de Bonnelles, appartient à l'abbaye de Saint-Martin-des-Champs de Paris . Ensuite plusieurs seigneurs sont mentionnés dans les archives, comme Robert de Bonnelles et son épouse Alice (XIIIe s), et Thibaud de Puisieux , premier panetier du roi Charles V (XIVe s). Du XVe au début du XVIIe siècles, la seigneurie appartient à la famille de Villeneuve qui fait construire à Bonnelles un premier château. . On sait aussi qu' à la fin du XVIe siècle, Nicolle Malon seigneur du fief de Bissy proche, fit fortifier son château.
 
Claude de BULLION, seigneur de Bonnelles et de Bullion.
 
En 1602, le fief  de Bonnelles est transmis à  Claude de Bullion surintendant des Finances et Garde des Sceaux du roi Louis XIII. Le nouveau seigneur de Bonnelles acquiert de plus la terre de "Boullon" ,voisine, dont il obtient du roi le changement de nom en "Bullion". En 1659, Claude de Bullion cède le domaine du prieuré de Bonnelles à son frère Noël, qui devient marquis de Bonnelles.
 
LA FAMILLE D'UZES hérite de la seigneurie.
 
 En 1769, François Emmanuel de Crussol, 9e duc d'Uzès, petit neveu du dernier marquis de Bonnelles, hérite des terres. Les biens familiaux sont vendus à la Révolution, mais en 1803, le 11e duc d'Uzès les récupère et fait construire le château actuel. Le 12e duc meurt prématurément  et sa veuve reste seule à la tête du domaine. La célèbre duchesse d'Uzès a profondément marqué le village. Elle organisait notamment de grandes chasses, comme le rallye de Bonnelles, auxquelles était conviée toute une élite sociale de l'époque, dont bien des têtes couronnées . Aujourd'hui, le château est en piètre état et son avenir demeure incertain.
(Au sujet du château de la duchesse d'Uzès, voir notre article: "Le château de Bonnelles, grandeur et décadence"- http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2012/10/le-chateau-de-bonnelles.html  ).
 
 
La rue de la Libération à Bonnelles.
 
 
La mairie est installée dans l'ancienne résidence du clos Malon  achetée par la commune en 1987.
(Nicolle Malon fut un seigneur de Bissy, un fief proche de Bonnelles).
 

        La plus vieille maison de Bonnelles (XVIIe siècle). Elle a appartenu à un maréchal-ferrant.

 
Fresque sur la maison d'en face. C'est une copie d’un tableau du peintre Paul Louis Narcisse GROLLERON, spécialiste de la guerre de 1870 . Il est daté de 1889 et s’intitule : « En avant ».
 
 
L'église Saint Gervais et Saint Protais a sans doute été construite au XIIIe siècle par un prieur de Bonnelles. Elle a remplacé une église antérieure construite au 9e-10e siècle par les moines de l'abbaye de Saint-Martin des Champs à Paris. Elle a été entièrement restaurée de 1965 à 1969. Un ensemble de 14 vitraux créé par le peintre Louis René Petit et réalisé par l’atelier Monastique de St Benoît sur Loire a été mis en place en 1969 en remplacement des vitraux du XIXe abîmés.
Au premier plan, l'ancienne orangerie de la duchesse d'Uzès.
                            
 
L'église vue de l'école. On voit mieux l'ancienne orangerie du château de la duchesse d'Uzès. Elle abrite aujourd'hui le restaurant scolaire et le centre de loisirs.
 
 
L'ancienne orangerie (détail).

 
On aperçoit ici  une partie du presbytère proche de l'église.

 
L'église et le vieux puits.
 
 
Devant l'église, le monument aux morts est une œuvre de la duchesse d'Uzès qui avait aussi cette corde à son arc!
 
 
Le château de la duchesse d'Uzès en mars 2015. Que va-t-il devenir? Aux dernières nouvelles, le propriétaire actuel, dont on est sans nouvelles, a interrompu sa restauration et l'entreprise qui s'en occupait a dû lui faire un procès  pour récupérer ses échafaudages.
 
 
L'ancien et beau portail du parc du château. Des habitations sont aujourd'hui imbriquées dans le parc.
De part et d'autre du portail, on aperçoit l'amorce des douves, toujours présentes.
 
 
L 'ancienne louveterie du XVIIe s , elle, a été rénovée. Ancien relais de chasse, on y préparait à l'origine la destruction des loups.
 
 
Les étangs de Bonnelles : l'ancien parc à fabriques du château est devenu une réserve naturelle.
Ci-dessus: l'étang des Trois Ducs.
 
 
Etang des Trois Ducs: le pont néogothique. 
 
 
L'étang de Chartemps est réservé à la pêche.
 
 
Grand chêne à Bonnelles.
 
LE CHATEAU DE BISSY.
 
 
L'actuel château de Bissy (environs de Bonnelles). Sur ce site , un château fortifié avait été construit en 1558 par Nicolle Malon, seigneur de Bissy,"avec l'autorisation d'Henri II.
Le parc de Bissy,est inscrit aux Monuments historiques. La façade du château daterait de 1558 ; elle a été restaurée au XIX e s. Après 1728 , il a beaucoup changé de propriétaires; il aurait appartenu notamment à la veuve d'un ministre de la Marine du 1er Empire, l'amiral Eustache Buix.
 

                               De l'ancien domaine médiéval susbsistent notamment les douves.
Plus d'images et d'infos sur le site de Bissy: http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2012/10/jolis-sites-aux-environs-de-bonnelles.html

                                                    Le château des CLOS.

 
Le promeneur attentif peut apercevoir non loin de Bonnelles les toits d'un château émergeant des bouquets d'arbres.
 
 
C'est tout ce que l'on peut apercevoir du château des Clos ,construit au XIXe siècle pour Michel Périer de Trémemont, conseiller à la Cour de Cassation (partie centrale) et agrandi (deux ailes ajoutées) en 1929 par Théodore Laurent , maître de Forges; il appartint à la famille Laurent de 1919 à 2002 , date à laquelle il fut vendu à M.et Mme Sagakuchi  qui le rénovèrent entièrement en 2006.
Mais dès le XVIIe siècle existait une ferme des Clos qui appartint notamment à Claude Regnault, beau-frère de Colbert. Aujourd'hui le château est loué pour des réceptions de mariage.

 
Un peu plus loin , tout à coup, une jolie surprise : une petite chapelle esseulée en pleine nature...
Elle renferme en fait les sépultures de la famille Laurent, propriétaire du château des Clos qui se trouve  derrière , à peu de distance, quoiqu'invisible... Elle date de 1930.
 
Les 3 MOULINS de la GLORIETTE.
 
La Gloriette, affluent de la Remarde, passe à Bonnelles. Trois moulins étaient installés sur son cours.
 
 
Le seul visible du promeneur est le moulin COLEAU. Il a été rénové et l'ensemble se loue aujourd'hui à des citadins désireux de passer quelques jours en pleine nature. Les deux autres, le moulin de Brétigny et le moulin Corblin sont devenus des résidences privées.
 
Plus d'images et d'infos sur les moulins:
 
Sources documentaires : le remarquable travail effectué pour le site de la mairie et diverses sources.
 
 
A DECOUVRIR AUSSI :
 
*A la découverte des Yvelines : BULLION.
http://jmsattohurepoix.blogspot.com/2015/02/a-la-decouverte-des-yvelines-bullion.html
 
*A la découverte des Yvelines: LA CELLE LES BORDES.
 
*A la découverte des Yvelines: CLAIREFONTAINE EN YVELINES.
 
*A la découverte des Yvelines: LE MESNIL SAINT DENIS.
 
*A la découverte des Yvelines: LEVIS SAINT NOM et la vallée du POMMERET.
 
*A la découverte des Yvelines: de CERNAY LA VILLE à SENLISSE. 
 
 

2 commentaires:

  1. Quel beau reportage sur "mon village"

    RépondreSupprimer
  2. Exposition prévue sur les "épis de faîtage" de Bonnelles et du Hurepoix prévue lors des Journées du Patrimoine 2015

    RépondreSupprimer