dimanche 20 septembre 2015

A la découverte du château de BRUYERES LE CHATEL.

Le 19 septembre 2015, journée du Patrimoine, l'occasion se présente enfin de découvrir le château, de Bruyères le Chatel , récemment acquis par la municipalité. C'était depuis 1958 un lieu très fermé, où une association gérée par l'ordre hospitalier des frères de  Saint Jean de Dieu se consacrait à une aide à de jeunes garçons infirmes.


La première vision que l'on a en arrivant est celle d'une sombre poterne médiévale, où l'on distingue nettement les traces de la herse d'un ancien pont levis, et de belles tourelles.


Poterne et tourelles (vue intérieure).
 Poterne et tourelles datent du XIVe siècle et sont tout ce qui subsiste d'un premier château médiéval édifié à l'emplacement d'un monastère de femmes antérieur, fondé au VIIe siècle. Du monastère subsiste une chapelle que nous allons découvrir...Le château féodal fut, paraît-il, un point stratégique dans la lutte contre la royauté en Hurepoix. Il était ceint de fortifications, démolies ultérieurement. Deux rénovations, au XVIIIe et au XIXe s, ont permis de conserver en état certains éléments anciens, les tourelles par exemple.


A droite de la poterne , le reste du château se déploie ...


... et une autre tourelle s'élève à l'autre extrémité. Le manque de recul rend difficile la prise photographique globale sans grand angle, d'où ce découpage.


L'une des portes, sans doute celle de la chapelle, est surmontée d'une sculpture (St Michel combattant le démon).


Le château surplombe un vaste parc, doté d'une belle pièce d'eau, actuellement non accessible au public car il a besoin d'être sécurisé. Le domaine s'étend sur 94 hectares. On y trouverait un chêne planté sous Saint-Louis.


                                           Hall d'entrée d'un style très XIXe apparemment.

                                                     Cuisine au fond et salle à manger.

Des tableaux subsistent dans cette salle.

LA CHAPELLE.


L'ancienne chapelle du monastère, rénovée au XIXe siècle, est le lieu qui a le plus surpris, et séduit , les visiteurs. Cette vue est prise d'une ouverture ménagée au 1er étage d'où l'on a une vue plongeante sur le lieu.


Elle est notamment ornée de scènes de chasse peintes à la base des murs.


Ici par exemple ,une scène de chasse au sanglier peinte dans un style caractéristique du Moyen Age.


La cheminée :une magnifique pièce sculptée ...


Aperçu des motifs sculptés.


Plaque gravée commérant la bataille de Montlhéry entre le roi de France Louis XI et un seigneur (peut-être celui de Bruyères?).


Décorations sculptées.


                                                             Beaux fauteuils de pierre.


C'est de cette ouverture ornée que l'on a une vue plongeante sur la chapelle.


 Une clé de voûte naïve...



Recherche décorative.


Un superbe lavabo de style oriental


Le coq du clocher.

LES PROPRIETAIRES DU CHATEAU et ses hôtes illustres:

. Au XIe siècle, Hugues et Thomas furent seigneurs de Bruyères.
.En 1204, Philippe Auguste donne la seigneurie  aux Frères hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, dont les seigneurs locaux sont les vassaux.
En 1297, la seigneurie passe à Thomas de Bruyères, un de leurs descendants.
.EN 1418, la seigneurie passe par alliance à la famille de Voisins.
.Saint Louis aurait séjourné au château. 
.XVIe siècle: famille de La Rochette.
.1557: Nicolas d'Aubray, seigneur de Bruyères.
. Puis jusqu'en 1786  famille Le Mairat. En 1686 , le domaine fut  érigé en marquisat pour Jean-Louis de L'Espinette Le Mairat.
Le dernier seigneur de Bruyères fut le marquis Charles Eugène de la Croix de Castries, qui émigra en 1791.
.Ensuite divers propriétaires.
.En 1820, le baron Charlet achète le domaine. Il est le secrétaire des commandements de la duchesse d'Angoulême, fille de Louis XVI. La duchesse séjournera au château à plusieurs reprises.
. C'est la dernière propriétaire, Mme Wallut, qui lègue le domaine en 1958 à l'ordre hospitalier des frères de  Saint Jean de Dieu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire